14km sous le soleil !

30 jeunes et une vingtaine d'adultes ont pris la route à 13h30 pour marcher quelques heures dans les pas de Sainte Maxellende !

Les 32 confirmands étaient attendus avec leurs parents au foyer rural de St Souplet pour une rencontre avec l'abbé Emmanuel Canart, vicaire général, Monseigneur Garnier n'ayant pu se libérer.

C'est par une présentation rapide des jeunes et des animateurs que la réunion a débuté puis les jeunes accompagnés de leurs animateurs se sont séparés de leurs parents qui eux, prenaient place aux côtés des prêtres et diacre pour discuter.

Chacun des groupes avait quelques questions pour aider à la réflexion :

  • celles des parents étaient tournées vers leur progéniture, quel message avait-il envie de leur transmettre à l'aube de leur confirmation, quels sentiments cet engagement avait -t-il provoqué chez eux et voyaient-ils leurs enfants changer ? quels conseils pouvainet-ils leur donner pour poursuivre leur chemin de foi....
  • chez les jeunes, un rapide souvenir de cette année devait les aider à redire les temps qui les avaient marqué durant le parcours puis ils diraient publiquement et devant leurs familles ce à quoi ils s'engagent après la confirmation.

Rassemblés jeunes et parents ont pu partagé leurs messages respectifs; La fierté se lisait sur beaucoup de visages de parents tandis que la timidité chez les jeunes cachait aussi beaucoup d'amour et d'émotion.

Les deux passèrent trop vite et le groupe se retrouva à l'église pour ensemble remercier et vénérer les reliques de Sainte Maxellende que les jeunes porteraient l'après midi à tour de rôle.

Après le pique nique, d'autres jeunes et adultes rejoignent leurs confirmands et se mettent en route par beau temps pour revivre le parcours qu'a effectué jadis la dépouille de Ste Maxellende.

Un mime retrace d'ailleurs l'histoire de cette jeune fille offerte en mariage à Arduin de Solesmes. Alors que celle-ci décide très jeune d'offrir sa vie au Christ, elle refuse le mariage arrangé par ses parents. Elle repousse Arduin qui la tue et qui après ce geste perd la vue ! Enterrée à St Souplet, sa dépouille est déplacée pour être emmenée à l'abbaye St André au Cateau. Sur le parcours Arduin demande pardon et recouvre la vue. On attribue ce miracle à la sainte qui de plus en plus est vénérée dans la région.

Pendant la Révolution, les reliques de la sainte sont vendus à Caudry, ville dans laquelle elle est morte et paroisse qui porte désormais son nom !

Après cette belle mise en scène nos acteurs reprennent la route de St Souplet vers Reumont puis Troisvilles, Audencourt et Caudry. Un parcours sans embûche, entrecoupé de réflexions sur les 7 dons de l'esprit. Chaque participant a pu demander le conseil ou la force, la pitié ou la crainte, la science ou l'intelligence.. tout en récitant ou chantant des " je vous salue marie", une démarche de prière inhabituelle mais appréciée des marcheurs.

17h 15: l'arrivée à la maison paroissiale est un ouf de soulagement pour les corps ! mais gâteaux et boissons réconfortent et font oublier la douleur ... La remise en route est difficile mais on ne peut se quitter sans rendre grâce pour cette belle journée; tous se dirigent donc vers la basilique pour poursuivre la neuvaine à Sainte Maxellende démarrée hier !

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié le Samedi 10 novembre 2012 • 4798 visites

keyboard_arrow_up