Amour et Vérité se rencontrent, Justice et Paix s'embrassent...

20190625_194727 20190625_194727  C"est notamment avec ce psaume 85 que se vit cette soirée pour la paix, en lien avec ce qui se vit au Burkina Faso depuis des mois, en solidarité avec ce pays meurti par tant de meurtres et d'attentats, ainsi que tous les pays où "chrétiens, musulmans et animistes sont persécutés".

Notre doyen, Hervé le Minez nous rappelle les liens qui existent entre le doyenné et le Burkina Faso :  une religieuse originaire de Solesmes est en mission à Koudougou, Sœur Christiane–Marie Galmand, les Abbés Jean–Roland Congo et Evariste Zougba sont burkinabè, plusieurs prêtres de ce pays sont déjà venus l’été nous apporter leur aide et Hervé, lui-même,  a été prêtre fidei donum à Bobo–Dioulasso au Burkina –Faso.

Les abbés Jean-Roland, Evariste sont là présents, rejoint par l'abbé Innocent.

Nous sommes nombreux de tout le doyenné du Cateau à vivre ce moment, catholiques mais aussi Yvan le pasteur du Cambrésis et des membres de la communauté.

Dès le début, le ton est donné avec le chant "vienne la paix sur notre terre!"

Puis sont rappelés les évènements de ces derniers mois au Burkina Faso, et les photos de nos frères et soeurs victimes sont amenés près de l'autel, avec cette lumière signe de résurrection: la Vie est plus forte que tout !

20190625_193302 20190625_193302  Le 17 mars dernier, l’Abbé Joël Yougbaré, curé de Djibo et ami de séminaire de l’Abbé Evariste, a été enlevé alors qu’il était parti célébrer l’Eucharistie dans un village de sa paroisse située dans le diocèse de Dori situé au nord–est du pays. On est toujours sans nouvelles de lui.

Le dimanche 28 avril, six chrétiens protestants dont le Pasteur et deux de ses fils, étaient abattus dans le Temple de Silgadji.

Le dimanche 12 mai, en pleine messe, l’Abbé Siméon Yampa, âgé de 34ans, était assassiné dans l’église de Dablo alors qu’il tentait de mettre à l’abri les servants d’autel. Cinq fidèles étaient également tués à bout portant.

Le lendemain, des chrétiens qui revenaient d’une procession mariale étaient eux aussi assassinés par des individus masqués qui s’en prenaient ensuite à la statue de la Vierge Marie qu’ils ont brisée.

Le dimanche 26 mai, la Communauté catholique de Toulfé, située dans le diocèse de Ouahigouya, était la cible d’une attaque terroriste qui a causé la mort de quatre fidèles dont le catéchiste qui présidait la célébration.

La prière se fait silence... Les visages sont là dans notre coeur ; et nous pensons à toutes les victimes, du Burkina, du Mali, du Sri Lanka...

Une grande prière d'intercession fait suite aux lectures des Ephésiens (2, 13-18) et de Jean (14, 23-31), cet appel de Jésus à la paix ! C'est la prière d'Assise, lue par une catholique et par Yvan, qui nous presse à l'unité et la paix !

1. Nous prions pour que l’amour du Christ habite en nos cœurs par la puissance de son Esprit-Saint qui purifie et pardonne. Qu’il nous donne de triompher de l’esprit d’égoïsme et de discorde et nous aide à nous sacrifier pour la paix; qu’il crée la paix avec nous-mêmes et avec les autres, de manière que nous devenions des artisans de paix, selon la volonté de Dieu. 

Prions : Seigneur Dieu, que ton Esprit de sainteté et de vie anime les cœurs de tous les hommes, et tout particulièrement les cœurs de ceux qui sont ici présents, afin que les barrières qui nous séparent soient abattues, que les soupçons se dissipent et que cesse la haine; afin que nos divisions soient surmontées et que nous puissions enfin vivre dans la justice et la paix; par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

2. Nous prions pour que chaque Église en particulier et toutes les Églises ensemble s’engagent totalement pour la paix dans le monde, pour la justice et l’intégrité de la création, pour les droits des plus faibles et pour les besoins des chômeurs. Puissions-nous être fermes face à la violence, à la torture, à l’abus de pouvoir et à la course aux armements. 

Prions : Dieu de miséricorde, donne-nous de regarder avec tes yeux compatissants la longue épreuve de l’humanité: les guerres, les millions d’affamés, les innombrables réfugiés, les désastres des nations, les morts cruelles et inutiles, notre manque d’humanité les uns à l’égard des autres, les échecs et l’impuissance de tant de vies. Hâte la venue de ce temps où les nations seront en paix et où les peuples vivront à l’abri de la peur et du besoin, où il n’y aura plus ni douleurs ni larmes, dans la certitude de ta volonté et l’assurance de ton amour qui nous ont été manifestées en Jésus-Christ, Sauveur de tous les hommes. Amen.

20190625_192249 20190625_192249  5. Nous prions pour les peuples d’Asie, pour l’Afrique, pour les nations et les peuples de l’Amérique latine, pour l’Europe, pour les peuples du continent nord-américain et pour les peuples d’Océanie afin qu’ils recherchent, dans un esprit de paix et de joie, un avenir et une justice pour tous. 

Prions : Dieu tout-puissant, en nous confiant la maîtrise de la terre, tu as fait de nous les collaborateurs de ta création. Donne-nous sagesse et respect, afin d’utiliser les ressources de la nature de telle manière que nul ne souffre de nos abus, et que les générations à venir te louent pour ta bonté. Par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

 

20190625_192952 20190625_192952  

Enfin c'est avec cet appel de Mgr Ouedraogo, archevêque de Ouagadougou et ce chant de l'abbé Sama que se termine ce temps d'union avec le Burkina Faso.

 

Dieu notre Père, 

 ce qu’il y a de meilleur dans ta création, 

 c’est l’homme

Tu l’as créé à ton image, 

 afin qu’après le temps de sa vie terrestre, 

 il jouisse d’un bonheur éternel auprès de Toi. 

 Pour que le Burkina Faso soit le milieu de vie 

 où les burkinabés obtiennent cet unique nécessaire 

 qu’est la vie éternelle, 

nous t’adressons cette prière : 

 Accorde à ce pays les institutions 

 qui lui garantissent le bien-être, la liberté et la paix ;

 Accorde-lui avant tout des autorités religieuses et civiles

 qui se laissent guider par l’Esprit Saint,

 afin qu’elles exercent leurs charges selon la justice

 et dans le seul souci du bien de tous.

 Nous te le demandons

 par ton Fils, Jésus-Christ notre Seigneur.

 Très Sainte Vierge Marie, priez pour eux.

 Notre-Dame de Yagma, protégez ce pays.

 Anges gardiens du Burkina Faso, veillez sur lui.

 Restons en union de prière avec le Burkina Faso !

 

Le verre de l'amitié au centre paroissial a permis de vivre ce beau temps de vie.

Article publié par jean denis corrion • Publié le Mercredi 26 juin 2019 • 869 visites

keyboard_arrow_up